C'est beau...
C'est grand...

Lisons: Comment ça marche ? Le point commun entre les situations routinières et les situations nouvelles est de sélectionner une action dans un ensemble d’actions possibles. Une situation devient routinière lorsqu’elle se répète fréquemment dans notre vie quotidienne.Par conséquent, la manière dont on y répond peut devenir, à force de répétition, automatique. Lorsqu’on est à nouveau confronté à cette situation, cela active chez nous le schéma (ou scénario) d’action qui pilote l’action attendue.

C'est bien vrai... discuter de la nouvelle mouture des statuts du syndicat régional dans les conseils d'administration du SDOV est devenu si habituel qu'on pourrait sans doute parler de situation routinière, avec bien sûr tout ce qui va avec:  adapter la prise de notes aux fréquents passages sur le clavier de Voltaire* le chat caractériel, qu'on excuse volontiers eu égard à son enfance difficile, mais qu'on envoie toutefois négligemment valdinguer d'un revers de main vers le canapé voisin , vieilli de toutes façons précocément sous ses coups de griffes frénétiques , mais uniquement quand notre hôtesse et Présidente bien aimée s'est absentée pour nous faire un café... si c'est pas de la fonction exécutive de compèt' ça... RV  des Nardos mercredi 1er avril, sans blague, pour finir l'examen article par article. Yeah!


Fonctions ExéCutives

View more documents from sdov.

***

Voir la rubrique "Comptoir" dansl'espace restreint: http://sdov.wordpress.com/comptoir/

*voltaire