... les Nardos se détendent un peu, en s'intéressant aux démagogues, de Péricles à Chavez! N'y voyez pas forcément un enchaînement d'idées avec les préoccupations que nous avons actuellement, seulement le plaisir de visionner une conférence brillante, et  drôle, si, si... Un régal.

demago1
Cliquer sur l'image pour voir la vidéo

10e édition des Rendez-vous de l’histoire sur le thème « L’OPINION. Information, rumeur, propagande »

Débat parrainé par la revue L’Histoire. Aristote, déjà, dénonçait la démagogie comme une perversion de la démocratie. C’est dire que le débat est ancien, mais aussi qu’il a une origine, la Grèce classique, un terrain d’élection, la politique, et une condition, l’exercice de la parole publique dans le gouvernement des hommes. Pour un souverain de droit divin, pour le maître d’un Etat totalitaire, nul besoin de s’adresser personnellement au peuple, de lui dire ce que l’on croit qu’il a envie d’entendre: la foi ou la police, y compris celle de la pensée, suffisent. Dès lors, quels sont les critères qui identifient le démagogue, sachant que le terme sert souvent à habiller l’adversaire ou le concurrent politique ? Périclès, parangon supposé du démocrate, fut en son temps accusé de démagogie. Où classer César, Danton, le général Boulanger, Mussolini, Peron, ou Chavez aujourd’hui ? La démagogie est-elle la face inversée de la dictature d’opinion ?

ASV, Amendement de l'article 34 du PLFSS 2009, grève des Maîtres de stage en orthophonie... lire les billets ci-dessous.

Voir les autres billets postés sur le sujet